Insomnie ou mauvaise nuit

Comment se préparer à une bonne nuit de sommeil ?

L’été est désormais bien loin ; les bienfaits du soleil aussi. Le ciel est bas et les journées bien courtes.

Ces changements sont souvent brutaux. La transition est donc difficile et la fatigue, aidée par le décalage horaire, peut vite s’installer.

Ces facteurs viennent s’ajouter à une liste souvent déjà longue de comportements intervenants sur la qualité de notre sommeil : une alimentation déséquilibrée, un manque d’exercice physique, des horaires de coucher anarchiques…

Au delà de ces facteurs, voici quelques astuces pour bien se préparer au sommeil :

Un environnement propice

La chambre à coucher est importante.

  • Elle doit être apaisante et non source de stress supplémentaire, de sensation d’écrasement ou de gène visuelle.
  • La luminosité doit être des plus réduite ; La pénombre favorise la sécrétion de la mélatonine (dite l’hormone du sommeil) en réponse à l’absence de lumière.
  • Un oreiller adapté est conseillé pour éviter de malmener ses cervicales.

Un rituel facile à suivre 

Préparez de petits gestes qui vous mettront en conditions en signalant à votre corps et à votre mental que vous vous préparez à vous coucher.

  • Se mettre en pyjama, se laver les dents, ouvrir son livre…

Une tête légère et sereine

Votre sommeil sera à la hauteur de l’état d’esprit dans lequel vous serez au moment de vous endormir : agité si vous êtes stressé, encombré si vous êtes préoccupé, apaisant et léger si vous êtes calme et serein(e).

C’est pourquoi il est important de chasser toutes préoccupations ou idées parasites :

  • Chassez vos inquiétudes; si vous avez peur d’oublier quelque chose, notez-le. Si vous craignez de ne pas vous réveiller, mettez 2 réveils…..
  • Faites le vide dans votre tête, chasser toutes idées encombrantes ou pensées intrusives; Si elles prennent le pouvoir, utiliser la visualisation pour les chasser définitivement (utiliser un écran protecteur, un casque impénétrable, un pulvérisateur, une boite…)
  • Pour finir, concentrer votre attention sur votre respiration.

Une respiration adaptée

Respirer par le ventre en visualisant le circuit de l’air qui entre et qui sort par votre nez (poser une main sur votre ventre afin d’en vérifier l’efficacité). La concentration est importante.

  • Vous pouvez imaginer une bougie juste devant vous.
    Inspirez et expirez le plus lentement possible afin de ne pas éteindre la flamme. 2 séries de 10 devraient suffire à vous relaxer et vous endormir doucement.
  • Si cela ne suffit toujours pas, pensez à une ballade dans un lieu serein vers la destination de votre choix.

Je vous souhaite de belles et douces nuits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *